Chasselas

Le roi des cépages

Le roi des cépages

Les régions viticoles

Les régions viticoles du Chasselas en Suisse

LE VIGNOBLE GENEVOIS

A tout seigneur, tout honneur : le Chasselas est aussi la carte de visite du vigneron qui l'élève.


Cépages : Chasselas (env. 21%), Gamay (24%), Pinot Noir (11%)  Diverses spécialités : Riesling Sylvaner, Chardonnay, Aligoté, Pinot Gris, Pinot Blanc.
 

Genève et ses 1'400 hectares de vignes est le troisième canton viticole de Suisse. 

 

Climat : très varié selon les communes (microclimats). Spécificité : mise en valeur de la typicité des différents cépages. 

Plus aucune réussite ne tient aujourd'hui du hasard. Les vignerons et viticulteurs genevois, héritiers d'une tradition bimillénaire, ont su adapter leur production à leurs propres exigences et, surtout, à celles d'un consommateur attentif, curieux et raffiné. 

Le fruit de cette recherche qui tend vers une certaine perfection rivalise aujourd'hui avec les plus grands.

Parmi les communes viticoles du vignoble genevois : Satigny, Russin, Dardagny, les trois formant la région du Mandement sur la rive droite du Rhône et du Lac Léman.

LE VIGNOBLE VAUDOIS

Les 3'830 hectares du vignoble vaudois se répartissent en 6 régions - Vully, Bonvillars, Côtes-de-l'Orbe, La Côte, Lavaux, Chablais - correspondant chacune à une topographie et à une climatologie bien précise.

 

Le vignoble vaudois produit principalement du Chasselas (60,1%)

 

Spécificité : grande variété de crus issus du Chasselas possédant chacun la typicité de son terroir


Cépages : Chasselas, Pinot Noir, Gamay

 

Spécialités : Chardonnay, Pinot Blanc, Gamaret et Garanoir

LA CÔTE : Une vie de châteaux !

Vignoble de 2'000 hectares représentant 52.6% de la surface viticole vaudoise. Son vignoble, qui s'étend de Nyon à Lausanne, bénéficie à la fois de la protection de la chaîne du Jura et de l'effet régulateur thermique du lac Léman.


Ses vins ont une structure qui change en fonction de la nature des sols : les terres graveleuses du bas, à proximité des eaux, donnent des vins d'une grande finesse alors que les terres plus lourdes du haut du vignoble, escaladant les contreforts du Jura, donnent des vins plus charpentés. Ils se distinguent par leurs arômes floraux et leurs saveurs fruitées.

LAVAUX : vignoble de 736 hectares représentant 19.4% de la surface viticole vaudoise

 

Le vignoble de Lavaux s'étend de Lausanne à Chillon et se caractérise par ses vignes en terrasses où le soleil dispense généreusement chaleur et lumière: par ses rayons en direct sur les plants, par sa réverbération dans le lac et la chaleur emmagasinée dans les murs.


Ses vins structurés et complexes ont une typicité marquée par leur persistance et expriment souvent des notes de miel et des saveurs grillées. Les vignes en terrasses de Lavaux sont inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO.

CHABLAIS : vignoble de 583 hectares, représentant 15.33% de la surface viticole vaudoise

 

Le vignoble du Chablais commence à Villeneuve pour se terminer à la frontière valaisanne. Il se différencie par la nature de son sol pierreux et, d'autre part, par l'effet bénéfique du régime de foehn.


Les vins aux caractères bien affirmés y sont racés, parfumés et puissants avec des saveurs de pierre à fusil.

NORD VAUDOIS : Vully, Côtes-de-l'Orbe, Bonvillars. Vignoble de 413 hectares représentant 10.9% de la surface viticole vaudoise.
 

Bonvillars est situé sur les rives vaudoises du lac de Neuchâtel et bénéficie d'un microclimat particulièrement favorable généré par les avantages thermiques du lac.
 

Vully : est accroché aux contreforts du Mont-Vully et se partage entre les cantons de Fribourg et de Vaud. Situé sur une molasse aquitanienne dont les couches gréseuses et marneuses sont assez semblables, les petits vignobles vuillerains totalisent environ 150 hectares dont 46 ha sur terre vaudoise.
 

Les Côtes-de-l'Orbe : A mi-chemin entre les lacs Léman et de Neuchâtel, l'appellation d'origine Côtes-de-l'Orbe s'étend sur une vingtaine de communes de La Sarraz aux portes d'Yverdon-les-Bains.

LE VIGNOBLE VALAISAN

Spécificité : mise en valeur de la typicité des cépages autochtones rouges et blancs. En blanc, le Fendant (le nom du Chasselas en Valais), en rouge, la Dôle (assemblage de Pinot Noir et de Gamay).
 

Cépages blancs : Chasselas (Fendant), Johannisberg (Sylvaner), Malvoisie (Pinot Gris), Muscat, Chardonnay, Ermitage (Marsanne Blanche), Petite Arvine, Amigne, Heida/Païen, Pinot Blanc, Humagne Blanche u.a.m.

Cépages rouges : Pinot Noir, Gamay, Cornalin, Humagne Rouge, Syrah

Le Valais est non seulement le premier canton viticole de Suisse avec près de 4'842 hectares de vignes et 120’0000 parcelles, mais aussi une région unique au monde par la diversité et le potentiel de ses vins autochtones et traditionnels.

Des vins de caractère

Le Valais présente la plus grande diversité de sols en Suisse, ce qui favorise une parfaite adéquation des cépages et du climat et contribue à créer des vins exceptionnels.

Des vins de qualité

Depuis 2005, un suivi de la qualité des vignes a été mis en place afin d’assurer le caractère unique des vins du Valais.

Un climat chaud et sec

Le Valais bénéficie d’un climat sec avec un ensoleillement généreux, facteurs idéaux pour faire mûrir du raisin.

 

L’automne, avec les effets bienfaisants du foehn, est souvent marqué par de fortes amplitudes thermiques entre le jour et la nuit, apportant l’équilibre indispensable à la maturité et au parfait état sanitaire des raisins.